Clinique transférentielle des assuétudes adolescentes : une passion vide ?