Centre de Référence en Santé Mentale

Ecole et santé mentale

En ce moment…

Les inscriptions aux premières séances de formation sont ouvertes !
Les 14 et 15 novembre, de 9h à 16h COMPLET ; 
Les 28 et 29 novembre, de 9h à 16h.

 

Les formations se donnent soit au CRéSaM (Boulevard de Merckem, 7 – 5000 Namur), soit en visioconférence (selon le contexte sanitaire).

Ces moments de rencontre sont proposés aux professionnels du monde scolaire secondaire.

♦ La formation « École et Santé Mentale » fait partie du programme des formations en interréseaux organisées par l’IFC à destination des professionnels de l’enseignement secondaire. Pour vous y inscrire, rendez-vous sur le site de l’IFC : www.ifc.cfwb.be. Vous aurez besoin d’une clé d’inscription aux formations (C.I.F.) disponible auprès de votre direction. La référence du code consacré à cette formation porte le numéro 608002201.

♦ Pour une inscription hors IFC, vous pouvez prendre contact avec Léa Tilkens à l’adresse l.tilkens@cresam.be.

La formation en quelques mots

Contexte de la formation

Depuis plusieurs années, des travaux du CRéSaM ont porté sur la santé mentale des jeunes. Au fil des projets, des jeunes ont été rencontrés et des acteurs de choix dans la vie et le parcours scolaire de ces derniers ont été interviewés. Un constat important est qu’ils se sentent bien souvent démunis face à un élève en difficulté sur le plan de la santé mentale. Incompréhension et impuissance sont souvent les maîtres-mots. Une recommandation majeure maintes fois formulée est celle d’apporter une meilleure compréhension et une meilleure connaissance de la santé mentale. Le CRéSaM souhaite apporter sa pierre à l’édifice et passe à l’action en proposant aux professionnels de l’enseignement un module de deux journées de sensibilisation et de formation sur la santé mentale.

Objectifs de la formation

Au terme de ces deux journées, les participants :
– auront une approche nuancée et étayée de la santé mentale ;
– pourront mieux identifier les ressources des jeunes en matière de santé mentale ;
– seront sensibilisés au rôle de l’école à l’égard de la santé mentale ;
– auront une compréhension de la spécificité de la période adolescente sur le plan psychologique ;
– repartiront avec des éléments leur permettant d’adopter une posture professionnelle soutenante face à l’élève qui présente des difficultés en santé mentale.

Les finalités principales de ces temps de rencontre et d’échange sont :
– Comprendre la santé mentale : représentations et définitions-clés ;
– Sensibiliser au rôle de l’école à l’égard de la santé mentale, notamment en termes de prévention, de détection précoce et d’orientation ;
– Comprendre la spécificité de la période adolescente et mieux connaître les problématiques et les ressources des jeunes en matière de santé mentale ;
– Renforcer le personnel scolaire dans sa capacité à constituer une ressource pour les jeunes faisant face à des problématiques psychologiques ou de santé mentale ;
– Améliorer le dialogue entre le secteur de l’école et le secteur de la santé mentale et améliorer leur connaissance mutuelle.

L’objectif de ces séances de sensibilisation et de formation n’est donc nullement de transformer les membres des équipes éducatives en thérapeutes ou en intervenants experts en santé mentale mais de leur fournir quelques clés de compréhension et d’action dans le cadre de leur travail quotidien auprès des jeunes.

Le projet en quelques mots

En raison de la crise sanitaire, les acteurs du monde scolaire se sont trouvés aux prises avec un climat anxiogène inédit, qui affecte particulièrement les jeunes. Le contexte, si singulier, a ainsi exacerbé une préoccupation qui, elle, n’est neuve ni pour le secteur de la santé mentale, ni pour le personnel des établissements scolaires : faire de l’école, comme lieu de vie et de développement, un lieu de santé mentale pour tous. À cet égard, le CRéSaM entend soutenir le monde scolaire en vue, d’une part à moyen terme et en réaction aux conséquences de la situation sanitaire, d’aider les équipes éducatives à accueillir et à répondre à la souffrance psychique qu’elle a pu occasionner, mais d’autre part et en vertu d’une vision à plus long terme, de les accompagner dans une ouverture toujours plus grande de l’École à la santé mentale.

À l’issue de réflexions et de concertations intersectorielles menées à travers des interviews de représentants de l’ensemble des acteurs concernés, nous proposerons un programme de sensibilisation et de formation à la santé mentale à destination des acteurs scolaires (enseignants, directeurs, éducateurs, PMS) de l’enseignement secondaire. Les objectifs de ce module de formation sont de permettre au personnel éducatif d’acquérir des connaissances de bases en matière de santé mentale (adolescente), de développer une posture adéquate vis-à-vis de ces questions dans le contexte scolaire afin d’améliorer leur qualité d’accueil et d’attention aux problématiques de santé mentale et de contribuer ainsi à faire de l’école un endroit contenant, de favoriser la déstigmatisation des troubles psychiques dans leurs établissements et, enfin, de leur fournir les informations relatives aux ressources en matière d’aide et de soin en santé mentale.

Contexte

Le projet s’inscrit dans la continuité des projets menés dans le cadre de ses missions d’appui aux professionnels de première ligne et dans le sillon d’une réflexion initiée en 2016 à l’occasion de la deuxième édition de la Semaine de la Santé Mentale consacrée à la thématique « Santé Mentale et École ». Le CRéSaM entend par celui-ci donner suite à l’une des recommandations prioritaires énoncées dans son Mémorandum de 2019 quant aux projets à mener en Wallonie en tant que Centre de Référence en Santé Mentale :

« Répondre aux problèmes de santé mentale dès le plus jeune âge via (1) la sensibilisation, et la formation de l’ensemble de la communauté éducative (directions, enseignants, éducateurs, parents, etc.) au bien-être et au développement des compétences socioaffectives, (2) la mise à disposition d’outils pertinents pour la détection précoce des troubles et l’inclusion de tous dans la communauté scolaire et (3) l’accroissement de la collaboration entre la communauté éducative et les professionnels de la santé mentale tel que le préconise la nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents ».

Le but poursuivi à long terme est de s’appuyer sur les contenus transversaux de ce programme pour construire un module destiné plus largement aux acteurs de la première ligne non spécialisée.

Contact

Léa Tilkens – 081/20.72.44 – l.tilkens@cresam.be