Cresam Logo

    Exil

  • En 2013, les initiatives spécifiques « Exil » (IS Exil) de Services de santé mentale (SSM), spécialisées dans l’accompagnement thérapeutique des personnes étrangères et d’origine étrangère, ont souhaité mener une recherche sur l’accès aux soins de santé mentale de ce public. Elles ont sollicité le CRéSaM pour les accompagner dans ce projet.

    Dans le cadre de sa mission d’appui, le CRéSaM a proposé, dans un 1er temps, de collaborer avec les équipes « Exil » à la réalisation d’un état des lieux de leur travail spécifique en SSM. Ce projet a débuté en 2014 avec comme objectifs de :
    • Situer leur travail aujourd’hui, dans le contexte actuel et dans la façon dont il a évolué en 15 ans d’existence ;
    • Dégager des constats, des préoccupations ;
    • Proposer des recommandations.

    Les 3 IS Exil de SSM ont largement contribué à ce projet : Clinique de l’Exil (SSM Provincial Namur - Avenue Reine Astrid, Namur) ; Santé en Exil (SSM Tramétis, Charleroi) ; Tabane (SSM Club André Baillon/asbl Tabane, Liège) ; Avec la participation ponctuelle d’Espace 28 (asbl de formations, actions et services aux personnes migrantes, Verviers).

    Le rapport a été présenté aux Autorités régionales (Santé mentale et Action sociale/Cabinet et Administration) en mai 2015.


    Depuis le mois de mai 2016, avec l’appui de la Fondation Roi Baudouin et de la Région wallonne, le CRéSaM soutient la concertation des initiatives spécifiques de SSM et des initiatives psychosociales développées en Wallonie pour rencontrer les situations d’exil. La finalité de ce projet est d’offrir sur l’ensemble du territoire wallon des soins de santé mentale accessibles et adaptés à ce public. Dans un premier temps, il s’agira de veiller à la cohérence transversale des dispositifs de soin en santé mentale pour les personnes étrangères ou d’origine étrangère en Wallonie.

    Parallèlement à cette Concertation, le CRéSaM mène actuellement une recherche exploratoire sur les besoins des personnes étrangères ou d’origine étrangère et plus particulièrement des demandeurs d’asile et des réfugiés en matière de santé mentale intitulée : « Migrants et accessibilité aux soins en santé mentale : besoins, ressources et obstacles ». Cette recherche prendra fin en mai 2017.

    Sont impliqués dans cette Concertation :
    • Clinique de l’Exil (SSM Provincial Namur - Avenue Reine Astrid, Namur) ;
    • Santé en Exil (SSM Tramétis, Charleroi) ;
    • Tabane (SSM Club André Baillon/asbl Tabane, Liège) ;
    • Espace 28 (asbl de formations, actions et services aux personnes migrantes, Verviers) ;
    • Centre des Immigrés Namur-Luxembourg (service social, permanences psychologiques à Marche-en-Famenne et Bertrix) ;
    • Sémaphore (Picardie Laïque, Mons).


    Dans le cadre de ce projet, le CRéSaM a souhaité situer les SSM généralistes dans la prise en charge de ce public afin de leur apporter, si besoin, son appui. A cette fin, les SSM sont invités à compléter un court questionnaire qui précise la façon dont ils sont sollicités par les situations d’exil et fait part de leurs questionnements. L’équipe est également à disposition des SSM qui le souhaitent pour répondre à leurs questions.

    Pour bénéficier de quelques outils supplémentaires dans l’accueil de ce public, les SSM ont rendez-vous le 20 avril 2017 pour une journée de formation continue et d’échanges avec les équipes wallonnes spécialisées dans l’accompagnement thérapeutique des personnes étrangères ou d’origine étrangère.


    Documents
    - Invitation séminaire SSM 20/04/2017
    - Questionnaire « Situer les SSM généralistes dans la prise en charge des personnes étrangères ou d’origine étrangère »
    - Bivort C., Etat des lieux : initiatives spécifiques « Exil », CRéSaM, 2015, 100 p.


    Contacts
    Claire Bivort - 081/25.31.41 - c.bivort@cresam.be
    Chadia Hezukuri - 081/25.31.48 - c.hezukuri@cresam.be


    Plus d’info (accès limité)