Cresam Logo

    Pédopsy

  • A la demande du Groupement des IMP 140, le CRéSaM a prolongé le travail entrepris dans le cadre de l’IWSM sur les situations complexes. A la suite d’une étude sur l’offre adressée aux enfants en SSM, l’IWSM a en effet travaillé la question de la prise en charge des jeunes dont la problématique se situe au croisement des sphères judiciaire, éducative et médicale (psychiatrique). À la complexité intrinsèque de ces situations en termes diagnostique et curatif, se surajoutent la complexité administrative du système belge et sa répercussion sur l’organisation du travail en réseau. Le parcours des jeunes concernés, qualifié de chaotique, est marqué par les ruptures répétitives tant au niveau familial qu’institutionnel. Celui-ci aboutit souvent à une judiciarisation de leur situation. La difficulté d’accueillir ces jeunes en institutions amène celles-ci à ne plus se reconnaître compétentes les concernant et à se renvoyer « la patate chaude » dans des logiques d’orientation parfois contestables. Un travail en réseau bien pensé semble alors s’imposer, mais se pose la question du rôle de chacun, par rapport au jeune et par rapport aux autres intervenants…

    Sur cette base, le Groupement des IMP 140 a sollicité le CRéSaM concernant l’évaluation du travail réalisé avec leurs jeunes au sein de leurs institutions. Il s’agit des Services Résidentiels pour Jeunes (SRJ), anciennement appelés Institut Médicopédagogique (IMP). Ils offrent aux jeunes porteurs d’un handicap, âgés de 3 à 18 ans, un accueil permanent, de jour comme de nuit, dans un environnement adapté. Ces jeunes fréquentent ou non un établissement scolaire . Sur les 52 SRJ agréés et subsidiés par l’AWIPH, 44 d’entre eux accueillent des enfants et des adolescents appartenant à la catégorie 140, définie de la façon suivante : « Troubles caractériels, présentant un état névrotique ou prépsychotique et nécessitant une éducation appropriée ». La demande du Groupement portait sur la réalisation d’une étude visant à alimenter la réflexion concernant l’évolution du mode de subventionnement des SRJ, déjà amorcé au niveau des Services d’Accueil de Jour (SAJA), à travers la mise en place d’une grille d’évaluation individualisée de l’intensité de soutien basée sur l’attribution de points. L’objectif de ce travail visait – dans la mesure du possible – à décrire concrètement ce qui fait la spécificité de la prise en charge de situations « lourdes » appartenant à « la catégorie 140 » et d’établir des liens avec la question du mode de subventionnement en cours d’élaboration (système de grille et de points).

    Documents
    - Minotte P., Réflexions concernant les critères d’intensité de soutien dans la prise en charge des jeunes en SRJ : un rapport réalisé pour le Groupement des IMP 140, CRéSaM, 2015, 29 p.
    - Minotte P., Donnay J.-Y., Les Situations « complexes » : Etat des lieux et pistes de travail concernant la prise en charge des adolescents présentant des problématiques psychologiques et comportementales sévères, IWSM, 2010, 70 p.
    - Minotte P., L’Offre adressée aux enfants et aux adolescents dans les Services de Santé Mentale de la Région wallonne, IWSM, 2008, 26 p.
    Voir aussi les rapports et synthèses IWSM

    Contact
    Pascal Minotte – 081/25.31.42 - p.minotte@cresam.be